logo
twitter

Actualités

Des nouvelles de GROUPAMA 4: sous la (bonne) influence du Pot-Au-Noir

Smiles back on the faces of Groupama Sailing Team, during leg 6 ©Yann Riou/Groupama Sailing Team/Volvo Ocean Rac
Smiles back on the faces of Groupama Sailing Team, during leg 6 ©Yann Riou/Groupama Sailing Team/Volvo Ocean Rac

Sous l’influence du Pot-Au-Noir, les équipages peuvent subir des averses, essuyer des grains ou être bloqués dans des bulles sans air. Ou alors, cette zone de convergence intertropicale envoie du vent. C’est ce qui arrive aux Français de Groupama.

"Même si le ciel était menaçant à la tombée de la nuit, il faut bien reconnaître que c’est sous son influence que l’on a retouché du vent."


Par Yann Riou, équipier média, Groupama sailing team

Comme un lundi !

La journée de lundi avait commencé pour le moins mollement. À la limite, ce qui bougeait le plus vite, c’était l’ETA. Et pas dans le bon sens ! 

Un mal pour un bien, car s’il est probable que nos jours de récup en Floride en prennent un coup, plus l’étape sera longue et tordue, et plus on aura des chances de revenir sur nos concurrents. De leur faire une « Telefónica », ai-je entendu aujourd’hui, référence au come back spectaculaire du bateau espagnol sur la dernière étape.

Cela dit, c’était plutôt mal parti, ce lundi, où nous avons de nouveau été spectateurs de l’avancée de nos concurrents, qui bénéficiaient encore et toujours de conditions plus favorables. Du moins pour les premiers.

En revanche, l’écart avec ADOR a sensiblement diminué depuis. Une source de motivation à court terme, de savoir un des bateaux quasiment à portée d’étrave.

Et puis cette nuit, nous sommes entrés dans la zone de convergence intertropicale. Ce fameux Pot-Au-Noir, qui nous a causé tant de soucis au cours de certaines des précédentes étapes, et que l’on perçoit cette fois ci comme une des opportunités de revenir sur l’avant de la flotte.

Un des pièges météorologiques présents sur la route qui nous mène à Miami et qui sont autant d’occasions de bouleverser l’ordre établi.

Si l’on se réfère aux statistiques, le Pot-Au-Noir à cette longitude est bien moins actif que là où on l’a passé lors de la première étape.

Pour le moment, même si le ciel était menaçant à la tombée de la nuit, il faut bien reconnaître que c’est sous son influence que l’on a retouché du vent.

On a passé l’équateur pour la dernière fois de cette course. Nous voilà donc de nouveau dans l’hémisphère nord. Je n’irai pas jusqu’à dire que ça sent l’écurie, mais ça marque tout de même notre retour dans la partie du globe dans laquelle on évolue le plus souvent.

Cela dit, on évolue toujours le long du Brésil pour quelques heures encore, ce qui fait prendre conscience de l’étendue de ce pays.

Bonne journée,

Yann


Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique


Journal Lorient-La Base

Visuel journal Lorient-La Base

Émission animée tous les jours en direct à 18h par le journaliste-navigateur Pierre-Yves Lautrou

Partenaires institutionnels

Lorient Agglomération

Conseil Général du Morbihan

Région Bretagne

La Ville de Lorient

Prestataires officiels

  • Veolia
  • Azimut
  • Inter Pôle
  • Lori SI

Bretagne Business Club

logo Bretagne Business Club

Suivi de la course

>voir la cartographie

Partagez l'info

Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Participez au jeu virtuel

The Game

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Vol Lorient - Porto
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Kit pédagogique

Télécharger le kit pédagogique
©2011-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
mentions légales  |  plan du site  |  flux RSS  |  Nous contacter